Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Portes ouvertes à la Maison de vacances solidaire

http://bit.ly/2CIWrWm

http://www.cognacq-jay.fr/actualites/portes-ouvertes-la-maison-de-vacances-solidaire

Portes ouvertes à la Maison de vacances solidaire

Portes ouvertes à la Maison de vacances solidaire

Au cours d’une matinée de découverte, des acteurs de l’accompagnement social et médico-social ont pu juger du potentiel de la Villa Marguerite et de la qualité de l’accueil qu’elle propose pour des séjours de ressourcement ou de loisir, voire des séminaires et des sessions de formation.

Des représentants de 13 associations et établissements sociaux et médico-sociaux du Var, des Bouches-du-Rhône et même du Vaucluse se sont déplacés le 20 février à l’occasion de la matinée «  portes ouvertes » organisée par la Villa Marguerite. Des représentants de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS PACA) et de la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (FEHAP PACA) étaient également présents, de même que des journalistes de Var-matin et Azur TV.

Une offre qui suscite l’intérêt à plusieurs titres

La présence récente de la Fondation Cognacq-Jay sur le territoire de même que la qualité de son offre de séjour solidaire avaient de quoi attiser la curiosité. Cette Villa, entièrement rénovée et idéalement située, vise en effet à apporter une réponse à l’inégalité d’accès aux vacances et aux loisirs et à favoriser une dynamique de ressourcement pour des publics fragilisés. Les participants ont manifesté leur intérêt pour deux raisons principales, comme l’indique la directrice Fanny Rault : « Soit leur établissement est situé loin de la mer et ils sont intéressés par un séjour à moindre frais en raison d’un transport assez court, ce qui était le cas d’un foyer de jeunes travailleurs de Carpentras. Soit leur établissement est proche, ce qui constitue un avantage : cela donne la possibilité de changer de contexte tout en permettant aux accompagnateurs de se relayer pendant le séjour, voire de rentrer chez eux le soir, ce qui n’est pas neutre vu le nombre de professionnels que les structures doivent mobiliser pour répondre aux obligations légales. »

Une diversité de structures venues se projeter dans ce bel espace

Parmi les associations présentes, il y avait notamment Les petits frères des Pauvres de Toulon, susceptibles d’accueillir des bénéficiaires de toute la France et désirant en savoir plus sur ce lieu de séjour potentiel dans le Sud pour leur communauté. Il y avait aussi une association de dialysés intéressée par des séjours ou week-ends d’éducation thérapeutique, venue voir si elle pourrait réaliser des ateliers sur place avec du matériel de dialyse transportable. Le Foyer d’accueil médicalisé Siou Blanc de Solliès-Toucas était également représenté… Quels que soient leur orientation et leur type de public dit « fragile », les structures invitées, très diverses, souhaitaient se projeter concrètement dans cet espace, voir ce qu’elles pourraient y organiser, et juger de l’accessibilité du lieu, de l’environnement, de la disposition des chambres, des salles de bain, etc. « Même les gens du coin ont trouvé le site dépaysant et magnifique », se réjouit Fanny Rault. « L’architecture de la maison a été saluée, de même que le soin apporté à l’ameublement et à l’aménagement. » La découverte du lieu a aussi été un moment de rencontre et d’échanges entre professionnels d’activités proches qui ont eu l’occasion de faire connaissance. Une expérience que la directrice souhaite donc renouveler.

Hyères : la Villa Marguerite ouvre ses portes aux plus fragiles - vidéo réalisée par Azur TV

Réservations encore possibles pour cet été

Plusieurs réservations sont déjà prévues pour cet été, dont deux pour des Appartements de coordination thérapeutique (ACT) parisiens ne dépendant pas de la Fondation : un séjour mère-enfant et un autre de prévention anti-tabac. Deux établissements de la Fondation ont également pris date : les ACT La Berlugane, pour un moment de ressourcement avec un professeur d’activité physique adapté, et l’Hôpital Cognacq-Jay, pour un séjour d’éducation thérapeutique destiné aux enfants suivis ponctuellement par le service de lymphologie pour adultes, afin de pouvoir travailler en groupe avec ces jeunes qui ne se croisent jamais. 

La maison de vacances solidaire propose des tarifs volontairement réduits et peut accueillir des groupes de 15 personnes au maximum. Il reste encore des disponibilités pour les beaux jours, aussi n’hésitez pas à solliciter l’établissement pour recevoir une plaquette de présentation et un devis.

 

crédit photo : Valérie Le Parc pour Var-matin

Partager