Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Près de 150 lycéens découvrent le Centquatre-Paris

http://bit.ly/2ynf8xa

http://www.cognacq-jay.fr/actualites/pres-de-150-lyceens-decouvrent-le-centquatre-paris

Près de 150 lycéens découvrent le Centquatre-Paris

Lors de la semaine d’intégration, le 8 septembre 2017, le Lycée privé professionnel d’Argenteuil a organisé une journée de découverte au Centquatre-Paris, un établissement culturel atypique du 19e arrondissement de Paris, partenaire de la Fondation. Retour sur cet événement-phare de la rentrée scolaire.

L’ensemble des élèves des cinq classes de seconde de « bac pro » du lycée ont eu la chance d’être accueillis toute une journée au Centquatre-Paris, pour participer à des ateliers animés par des artistes et découvrir toutes les facettes du lieu. « Cette immersion s’inscrit dans le cadre du Parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève, pour lequel le lycée a établi une programmation permettant au plus grand nombre de jeunes de découvrir un maximum de lieux, d’artistes et de pratiques », souligne Christine Cadart, directrice du Lycée. Comme l’explique également Agnès Bobin, professeure d’arts appliqués, qui a contribué à organiser l’événement avec les équipes du Centquatre-Paris : « En plus de la découverte d’un lieu culturel et d’une pratique artistique, l’objectif de cette journée, planifiée pendant la semaine d’intégration, était de se connaître les uns les autres, notamment au sein de chaque groupe-classe et de commencer l’année d’une façon différente. »  Objectif atteint ! 

Jouer le jeu au contact des artistes

La matinée était consacrée à la pratique artistique. Chaque classe a été prise en charge par un artiste et a pratiqué pendant trois heures soit du théâtre, soit de la danse. Les ateliers ont commencé par des exercices de connaissance de l’autre, de déplacement dans l’espace et de mise en confiance réciproque. La pratique de la danse s’est concrétisée, par exemple, par la création d’un enchaînement de mouvements, pour certains en musique ; et celle du théâtre, notamment par des exercices d’expression des sentiments, en groupe. La démarche de chaque atelier, étape par étape, était très cohérente, se concluant par une prise de parole des élèves. « Beaucoup ont été surpris par l’originalité de ce qu’on leur a fait faire. Ils sont très loin de tout cela dans leur vie de tous les jours. Ils ont pratiquement tous joué le jeu », raconte Agnès Bobin.

S’immerger dans le site par soi-même et avec les médiateurs

Après une pause-déjeuner au cours de laquelle chacun a pu circuler librement au sein de ce lieu gigantesque, les élèves ont profité en groupes d’une visite complète et commentée des différents espaces. Ils ont ainsi beaucoup appris sur l’origine de cet établissement atypique et sur son fonctionnement : les artistes professionnels ou amateurs accueillis ; la liberté d’exploiter l’espace de façon souple ; les résidences, ateliers et bureaux mis à la disposition des artistes, etc. Ils ont aussi pu visiter les salles de spectacle et même s’attarder sur les œuvres dont l’installation était en cours pour l’exposition Continua Sphères Ensemble. « Certains ont eu du mal à quitter le lieu, et un groupe de filles a dit qu’elles reviendraient le week-end avec les copines », se réjouit Agnès Bobin.

Rebondir sur les acquis, au lycée

Dans la continuité de cette journée, les cinq classes retourneront au Centquatre-Paris au cours de l’année scolaire pour assister à un spectacle de danse ou de théâtre ou visiter une exposition. La programmation est en cours. Mais cette journée aura aussi un écho direct dans les cours, notamment de la part des professeurs du pôle lettres (français, histoire et art) qui le souhaiteront. D’autres travaux et d’autres échanges peuvent même s’envisager, puisque l’un des artistes du Centquatre-Paris, par exemple, a proposé de venir au lycée pour continuer le dialogue autour de son spectacle. À suivre…

Partager