Espace presse

Communiqués

L’hôpital Franco-Britannique et la Fondation Cognacq-Jay s’associent au sein d’un groupement de coopération sanitaire

Depuis le 1er mars 2019, l’Association Œuvre du Perpétuel Secours et la Fondation Cognacq-Jay développent en commun l’hôpital Franco-Britannique implanté à Levallois-Perret.

Prix Fondation Cognacq-Jay - Les lauréats 2018

Les 10 lauréats du Prix Fondation Cognacq-Jay nous font voyager dans le futur des solidarités

L’hôpital Cognacq-Jay (Paris XVe) crée une unité de soins de suite en oncologie

Parce que tous les patients ne sont pas en état de rentrer chez eux après le traite- ment aigu de leur cancer, l’hôpital Cognacq-Jay crée une unité de soins de suite en oncologie.

Des jardins qui font du bien

Les établissements de la Fondation Cognacq-Jay misent sur leurs jardins pour accompagner les personnes fragilisées vers un mieux-être.

Lancement du Prix Fondation Cognacq-Jay 2018

Appel à projets DU 18 JUIN AU 23 SEPTEMBRE
Innover pour la solidarité sociale de demain
Le Prix Fondation Cognacq-Jay 2018 s’élargit à 10 lauréats

Brochure et dossiers de presse

La Fondation Cognacq-Jay innove pour faire grandir la cause des droits de l’enfant

La Fondation Cognacq-Jay accueille 900 enfants et adolescents chaque année dans ses quatre établissements d’Ile-de-France et de Haute-Savoie. Elle fait preuve de créativité pour les protéger, les éduquer et les ouvrir au monde, dans le droit fil de la Déclaration des droits de l’Enfant. 

Face à la pénurie de soignants, la Fondation Cognacq-Jay prend soin de ses infirmiers et infirmières

Forte de son expérience, la Fondation se projette et innove pour pallier les effets de la crise de recrutement des soignants qui secoue actuellement l’Île-de-France, où elle compte quatre établissements de santé.

Fort de 5 ans de développement, L'Atelier compte diversifier ses publics et son offre

L'Atelier fête ses cinq ans de complémentarité avec les soins hospitaliers. L’occasion de réitérer et élargir ses propositions pour diminuer les conséquences de la maladie sur la vie personnelle des bénéficiaires tout en réduisant les séquelles des traitements et les risques de récidives.

OCTOBRE ROSE : un cours de yoga géant pour mettre le cancer du sein au tapis !

A l’occasion d’Octobre Rose, les établissements de santé de la Fondation Cognacq-Jay se réunissent autour d’un évènement commun le jeudi 6 octobre, à midi : le yoga rose !

INNOVATION EN SANTÉ : les établissements hospitaliers de la Fondation Cognacq-Jay s’engagent dans le suivi connecté des patients

Pour mieux prendre soin de ses patients, la Fondation Cognacq-Jay s’est lancée dans le déploiement de solutions de télésurveillance médicale. Pour cela, elle a fait appel à la société exolis pour déployer son portail « Engage » au sein de ses établissements.

Questions liées aux noms Cognacq, Jay et Cognacq-Jay

Vous vous posez des questions sur le lien entre la Fondation Cognacq-Jay et d’autres institutions, lieux, etc., auxquels les noms « Cognacq », « Jay » ou « Cognacq-Jay » sont ou ont été associés ? Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Elle a été nommée ainsi en mémoire d’Ernest Cognacq et de son épouse Marie-Louise Jaÿ, fondateurs du grand magasin la Samaritaine. Le nom de cette rue est surtout connu du grand public pour l'expression « À vous Cognacq-Jay ! » prononcée par les journalistes et présentateurs pour rendre l’antenne aux studios de la télévision française, installés dans cette rue de l’après-guerre à 1992.

Créé au lendemain de la Première Guerre mondiale par les époux Cognacq-Jay pour apporter une aide financière à certaines familles « nombreuses, nécessiteuses et méritantes », il est depuis de nombreuses années géré par le service des œuvres sociales de l’Académie française. Il n’a pas de rapport avec le Prix Fondation Cognacq-Jay lancé en 2016.

Prix pour lequel l'Institut de France a géré pendant plusieurs années la contribution financière de la Fondation. Il a été attribué de 1962 à 1972.

C’est l’un des musées de la Ville de Paris, qui a bénéficié du legs de la collection d’art privée des époux Cognacq-Jay après le décès d’Ernest Cognacq en 1928.

Il s’agit d’un musée créé à Saint-Martin-de-Ré, ville natale d’Ernest Cognacq, grâce à un don de celui-ci en 1907.

C’est un jardin botanique alpin que Mme Cognacq-Jay créa en 1906 dans sa ville natale de Samoëns. La direction scientifique du jardin est assurée depuis 1936 par le Muséum national d’histoire naturelle et qui y a implanté un laboratoire de recherche. Ce jardin exceptionnel de 4 hectares est actuellement la propriété de la commune. Il est l’œuvre de l’architecte paysagiste suisse, Louis-Jules Allemand.

Ce parc d’attraction, premier du genre en France, a été construit au début du XXe siècle par Ernest Cognacq. Il a disparu en 1926, lors du lotissement du quartier et de la création de la rue Cognacq-Jay.

Pour en savoir plus sur le lien entre les époux Cognacq-Jay et la Fondation Cognacq-Jay, consultez notre frise historique.

Contact presse

  • Déborah Zeitoun
  • DZ'Co
  • deborahzeitounatdz-co.fr